All measurements in cm.XSSMLXLXXLXXXL-
- body length64666870727476 
- width body50525458626670 
- length sleeve
 
46474951535456

 

MEN SIZE
Order the size that he usually fit/uses in men's sizes. If he usually fits between the two sizes, order the smallest size. (rather large mens sizes - not fashion sizes). Real true sizes.. L means "LARGE" ect.

WOMEN SIZE
Our sweater sizes are norwegian unisex sizes and they are rather large for women. Please see our size conversion from unisex sizes to normal EU women size when choosing size under each sweater. Example Size:
"XS" corresponds to normal EU women size 36/38
"S" corresponds to normal EU women size 40
"M" corresponds to normal EU women size 42
"L" corresponds to normal EU women size 44/46
"XL" corresponds to normal EU women size 48
"XXL" corresponds to normal EU women size 50/52
"XXXL" corresponds to normal women size 54/58

The manufacturer
Size guide

Norwegian jacket

180,00 €

  • Remove this product from my favorite's list.
  • Add this product to my list of favorites.

Worship side

Le pull Setesdal doit son nom à la région de Setesdal d’où il est originaire dans le sud de la Norvège, le modèle emblématique s’appelle "lusekofta" (littéralement pull à poux).

Là aussi une logique venue de ses petits points en forme de v qui sont appelés «lusemønster» (motif de poux) et font référence aux points de suture réalisés dans des couleurs différentes de celles du tricot restant.

Quant aux points en forme de croix, ils étaient censés protéger des mauvais esprits.

Ces pulls sont fabriqués à partir de laine norvégienne à 100% pure laine vierge et son motif est tricoté à l’identique par de nombreuses générations, depuis le début du 19ème siècle.

Setesdal est encore un district très traditionnel en Norvège et son nom vient de Setr, qui signifie ferme ou ferme.

Lusekoftan puise son inspiration dans un pull tricoté utilisé dans le costume traditionnel masculin de Setesdal.

Ses origines se puisent dans un héritage luxueux d’une tenue d’intérieur  traditionnelle tricotée de soie qui a été popularisée et adoptée par le plus grand nombre sous forme de laine.

Les machines à tricoter sont arrivées très tôt en Norvège et on pense donc que la majorité d'entre elles ont été fabriquées à la machine. Cependant, ceux qui n'en avaient pas les moyens tricoteraient à la main.

Il existe deux versions. le pull orné de quelques pinces en étain de la nuque et le gilet ouvert créé au début des années trente.

 

Jusqu'en 1935, il s'agissait d'un vêtement exclusif aux hommes, mais les femmes ont commencé à le porter comme vêtement de sport et l’on rendu unisexe.

Aujourd'hui, le pull Setesdal fait partie du patrimoine culturel norvégien et est toujours porté par de nombreux scandinaves.

 

Lorsque le prince héritier Haakon de Norvège a allumé la flamme olympique pour les Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer (Norvège) en 1994, il portait bien sûr un lusekofta, illustrant le caractère intemporel du pull Setesdal.