Les indiennes de Nîmes

Tailleur d’habits en Camargue depuis 1938, la maison MISTRAL-LES INDIENNES DE NÎMES, conserve la tradition des premières toiles importées par la Compagnie des Indes au XVIIe siècle, et l’implantation alors d’un savoir-faire de la toile DE NIMES (à l’origine de la toile DENIM).

Utilisant encore les tissus, et les coupes qui rappellent les étoffes adorées sans nul doute de la Cour de France, la fabrique est aujourd’hui classée " Entreprise du patrimoine vivant ". Ce sont surtout les véritables détenteurs de l’élégance gardiane dont ils perpétuent scrupuleusement le savoir-faire, héritage d’un chic provençal, éprouvé par les cavaliers des grands espacesdont la confrérie date de 1512

Cette Maison ancestrale équipant les métiers de la tradition taurine (gardians, manadiers ou raseteurs) travaille les matières nobles, moleskine, coutil ou velours palatine. LES INDIENNES DE NÎMES-MISTRAL sont un trésor que s'arrachent les aficionados ...Un art de vivre à adopter.

Les INDIENNES DE NIMES

Authentique chapeau de gardian.

INDIENNES DE NIMES

Authentique chapeau de gardian en feutre de laine.

INDIENNES DE NIMES

Du 53 au 61.

Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

L'authentique chapeau de Frédéric Mistral

45,00 €

Authentique chapeau de gardian, le Valergues est le chapeau de gardian le plus courant, mais aussi le plus emblématique de cette culture de cow-boys provençaux.
C'est un chapeau en feutre à larges bords.

  • Coloris : Noir ou Marron.
  • Tailles : du 53 au 61.
  • Unisexe.

  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte

C'est un chapeau en feutre, à larges bords dont le port a été popularisé par Frédéric Mistral.

Mais le Valergues du gardian, c'est aussi une légende camarguaise qui accompagne depuis la nuit des temps la vie des hommes de ces grandes plaines maritimes.

De l'univers des manades, à celui de la tauromachie, des fêtes votives, au quotidien des rizières, il est l'incontournable couvre-chef de la région.

Aussi, ne se porte-t-il pas tel quel. Quand on l'étrenne, tout beau tout neuf, on commence par le « casser », de deux coups de poing sur l'avant afin de lui donner comme deux "fossettes", ce qui demande un touché très délicat.

De conception soignée, par les ateliers Mistral des Indiennes de Nîmes, il est fait pour durer, et vieilli bien quel que soit sa patine. Mamies en chemisiers brodés, cavaliers en veste de velours palatine, ou belles amazones urbaines qu'importe votre tenue, votre charismatique Valergues fera le reste.