La Manual

Côté espagnol, pendant la guerre d’Espagne on manquait d’espadrilles dans les magasins, comme de la plupart des denrées et des aliments. Les femmes catalanes fabriquaient les vigatanes à la maison avec une semelle à base de caoitchouc, réalisée à partir de la découpe de pneu de voiture, et le reste tissé au crochet.

En 64 l’espadrille fut imposée par decret royal à l’infanterie espagnole.

Au jourd’hui encore elles font partie intégrante de l’uniforme de gala de la police régionale de Catalogne, les Mossos d’Esquadra, elles sont alors de couleur bleue.

Dans les 70s ces sandales sont considérées comme le contraire de la modernité , «  la culture catalane est beaucoup plus que les espadrilles, la sardane , et le barca », c’est pourtant le moment où elle est le plus détournée vers la mode qui l’adopte .

Le modèle de Barcelone est aujourd’hui fait de corde tressée à la main pour la semelle, et ses rubans sont aussi décoratifs que des outils d’ajustage du chaussant et de sa tenue sur la cheville.

La Manual,  c’est le premier atelier de fabrication d’espadrilles de mode. Depuis 1940. 

Ces sandales antiques étaient auparavant considérées comme un type de chaussures pour les champs, pauvres et traditionnelles. 

Seule LA Manual de Barcelone osait lancer des espadrilles dans le monde de la mode.

Nous fabriquons encore des espadrilles pour la tenue vestimentaire de la police catalane du Gala.

Les amateurs fidèles sont légion: Jack Nicholson , qui a l'habitude de recommander des vigatanes pour ses amis, mais aussi Jeanne Moreau , Penélope Cruz , Tyra Banks , Julianne Moore , Raven Simone  et bien d'autres… 

Bien sûr Salvador Dalí  les adorait, le pape Jean Paul, ou Oswaldo Guayasamín  (peut-être le plus grand peintre muraliste d'Amérique latine) sont des figures de la clientèle fidèle de cette fabrique. La  reine de Suède    Ralph Laurent  ou  Jean-Paul Gaultier sont aussi des clients.

LA MANUAL

Fabriquées à la main dans les ateliers de La Manual à Barcelone. 

LA MANUAL

Espadrille en toile de coton, semelle en jute tressée et en pneu recyclé. 

LA MANUAL

Tailles disponibles du 36 au 45. Nous vous conseillons de choisir votre taille habituelle. N'hésitez pas à nous contacter sur contact@detoujours.com si vous avez besoin de conseil supplémentaire. 

Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

Les espadrilles Valls des Mossos d'Esquadra

60,00 €

Ce modèle d’espadrilles catalanes, appelées également « Valls » comme la ville dont elles sont originaires, devenue célèbre car elle est aussi la ville d’où sont originaires les forces de police catalanes qui portent cette chaussure lors des cérémonies.

  • Rubans bleus roy sur toile blanche, semelle en pneu recyclé cousue à une deuxième semelle de jute tressée traditionnelle
  • Tailles disponibles du 36 au 45
  • Nous vous conseillons de choisir votre taille habituelle

  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte

Ce modèle d’espadrilles catalanes, appelées également « Valls » comme la ville dont elles sont originaires, devenue célèbre car elle est aussi la ville d’où sont originaire les forces de police catalanes qui portent cette chaussure lors des cérémonies.

Elles sont reconnaissables à la couleur bleu éclatante de leurs rubans, et de l’agencement géométrique de leur tissage sur le pied, faisant le lien entre la toile blanche du coup de pied, et le talon tenu dans une toile de jute. Les rubans en plus de tenir la chaussure à la cheville, ont un système coulissant pour réajuster la tenue du chausson de l’espadrille sur le pied.

Espadrille Valls Mossos d'EsquadraMossos d'Esquadra Espadrille Valls

Leur semelle traditionnelle de jute tressée est recouverte d’une sur-semelle de caoutchouc en pneu recyclé cousu à la main. Toute la chaussure est réalisée à la main dans les ateliers traditionnels de la Manual à Barcelone. Chez deTOUJOURS nous vous les proposons dans leurs couleurs originelles, en bleu roy et blanc.

La Policia de la Generalitat de Catalunya - Mossos d’Esquadra, est un corps créé au XVIIIe siècle, qui est une pièce maîtresse l’identité catalane. Accusée de sédition par Madrid lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, elle est aussi admirée pour sa fidélité à son peuple.

Dans cette espadrille ce sont aussi des millénaires de culture méditerranéenne qui sont présents, une chaussure grecque, romaine, une façon antique de chausser le pied qui est particulièrement adaptée à la vie de plein air.

L’héliotropisme attirant le monde entier à la plage dès le début du 20e siècle, quelques privilégiés d’abord, la sandale de jute revint aux pieds des estivants dans les contrées les plus lointaines, essaimant la mode de l’espadrille.

Tout comme pour la Guardia de Barcelona, l’espadrille à lacet est encore à l’époque largement portée aussi par les hommes, aux champs ou sur le bord des piscines des grands hôtels. L’élégant à la plage comme au tennis a avec lui une paire d’espadrilles dont les lacets permettent de pouvoir bien ajuster la chaussure pour la pratique d’un sport, ou une vie athlétique.

Leur confort exceptionnel, l’écrin sain et respirant qu’elles offrent au pied, le symbole qu’elles représentent pour leur territoire, leur dessin et leur façon, intacts, en font un objet d’élégance et d’histoire, un patrimoine de corde à vos pieds.