Piedàterre

Les véritables frioulanes (ou Furlane au pluriel en italien) se font désormais de plus en plus rares. 

Heureusement quelques Frioulans (le nom de ce métier et des habitants du Frioul), dont Alessandra et Renato continuent cette tradition à Venise en faisant encore fabriquer pour eux, par plusieurs familles du Frioul, les fameuses frioulanes dans les règles de l’art. 

C’est toujours non loin du Pont du Rialto que l’on peut trouver leurs furlane vénitiennes, chez Piedàterre, leur magasin-écrin connu internationalement

Ce sont eux qui tiennent la tradition vivante, en respectant le savoir-faire local tout en le projetant dans la modernité.

Réalisées de manière écologique, en réutilisant des matériaux de qualité, travaillés selon des méthodes traditionnelles, non sans quelques innovations durables, les furlane vénitiennes de leur petite maison ont séduit le monde entier.

Piedàterre

Un chaussant sans gauche ni droite en velours de Venise à l’empeigne se terminant en pointe sur le cou-de-pied, doublé de toile de coton antique et cousu sur une semelle en pneu de bicyclette par huit coutures longitudinales.

PIEDÀTERRE

Chaussure en velours, intérieur en toile de coton et semelle en pneu de bicyclette.

PIEDÀTERRE

 

 

Europe

 

Cm      

35 22,8
36 23,5
37 23,8
38 24,5
39 25,1
40 25,4
41 25,7
42 26
43 26,7
44 27,3
45 27,9

 

La longueur peut varier quelques milimètres comme chaque furlane est unique et fait main. 




Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

Les furlane traditionnelles de Venise

85,00 €

Les pantoufles vénitiennes inspirées des fastes du XVIIIe vénitien et portées par les gondoliers… Ces modèles de furlane sont précieuses avec leur chaussant en velours et leurs semelles en pneu de bicyclette recyclé, et rigoureusement cousue à la main.

 

- L'intérieur de la chaussure est noir et le bord de la semelle est blanc. 

- Prenez votre taille habituelle. Si vous avez un pied large ou hésitez entre deux tailles, prenez celle au-dessus de votre taille habituelle.

- Si jamais votre paire n'est pas en stock, il peut y avoir un délai de livraison d'environ 2-3 semaines car les furlane sont faites sur mesure.

- Notez que les couleurs dépendent des tissus disponibles chez l'artisan et peuvent varier. Si vous souhaitez une couleur différente, il est également possible de vous le faire sur mesure. Contactez-nous sur contact@detoujours.com

  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte

Les furlane vénitiennes parlent une langue internationale. Entre l'Orient et l'Occident, elles sont issues de cette culture unique de Venise, ouverte au monde entier avec un supplément de magie, celle de cette civilisation avancée, qui sut briller par sa puissance et son goût des plaisirs.

Ce chausson typique, porté par les gondoliers, antidérapant grâce à sa semelle en pneu de vélo, pantoufle de velours appelée friulane ou furlane (de Frioul, la province voisine). La chaussure modeste devenue culte.

Venise finalement  a-t-elle inventé les slippers ? En tout cas c’est son chaussant facile qui l’a rendue indispensable. Les furlane sont à Venise ce que les espadrilles sont à la Catalogne, une institution et un symbole de la ville.

On les trouve encore, totalement noires, aux pieds des directeurs d’orchestre qui se succèdent à la Fenice, par exemple, comme aux pieds des amateurs initiés qui fréquentent ce haut lieu de l’art. De nombreux poètes, artistes célèbres les ont adoptées au quotidien, tout comme de simples élégants locaux qui connaissent leur confort unique, et cette sensation de contact direct avec les vibrations de la terre et de l’eau de Venise.  

Ces chaussons vénitiens allient la beauté du dénuement, et le chatoiement des couleurs de leur précieux velours. Venus de périodes pauvres, leur design est rempli de références à leur héritage des fastes du XVIIIe vénitien

  

Au XIXe siècle, une vague de pauvreté gagne les campagnes du Frioul et les montagnes sauvages autour, c’est à cette époque et dans ces paysages que sont nées les « scarpez », alias les furlane, « symboles d’une économie de survie pleine de force, de résistance et de dignité ». En ce temps difficiles, elles furent inventées par les femmes, qui les cousèrent elles même au coin du feu, à partir de matériaux recyclés, mais avec un soin de dentellière.

La tradition s’est consolidée sur le territoire, car leur confort, leur légèreté, leur adhérence à tous les sols les rendent incomparables.

Ce furent les gondoliers qui, les premiers, les adoptèrent en raison de leurs caractéristiques idéales : antidérapantes, elles garantissaient une parfaite stabilité et n’abîmaient pas la précieuse peinture des gondoles, symboles de la Sérénissime.

  

Après-guerre la pauvreté est telle, que les furlane connaissent un nouvel essor dans un contexte où rien ne doit être gaspillé : les vieux pneus de bicyclettes sont recyclés pour fabriquer les semelles, imperméables et résistantes; les sacs de jute, provenant du transport des moissons et semences, sont réutilisés pour le rembourrage de la chaussure. Quant à l’étoffe qui constitue l’empeigne, de vieux vêtements font l’affaire. Chaussure à bas coût, la furlana devient accessible à tous, en lieu et place des inabordables chaussures de cuir.

 

Une fois encore, la finesse et l’originalité de la furlana en font vite une chaussure recherchée au-delà de Venise.

Les paysannes du Frioul se changent alors en infatigables vendeuses, arpentant les placettes et ruelles de la cité lagunaire, panier en bandoulière, pour vendre leurs chaussures. deTOUJOURS est allée à la source, au pied du Ponte di Rialto où la municipalité de Venise a attribueé à un Frioulan une place pour ouvrir son étal, digne héritier de latradition. Voici, Piedàterre, notre fabricant et la première référence de furlane.

A partir de maintenant, les furlanes, de toutes les couleurs, vous suivront toutes les saisons, toutes les années, en tant que sandales d'été et pantoufles d'hiver