L'authentique cache-coeur de danse
  • L'authentique cache-coeur de danse

Le Cache-coeur de danse

Cache-cœur manches longues, longs pans pour différents portés. Logo R en jacquard ton sur ton sur le haut de la manche. Nous proposons ce modèle en deux coloris : Gris souris et Gris anthracite. 

65,00 €
Taille
Couleurs
Quantité
Disponible

Repetto

Rose Repetto est la maman de Roland Petit, à deux pas de l’Opéra National de Paris elle ouvre son atelier de chausson de danse en 1947. En 1959, sa première boutique au 22 rue de la Paix devient le repère des plus grandes étoiles du monde : Béjart, Noureev, Barychnikov, Carolyn Carlson, le Kirov aux Folies Bergères, tous s’y fournissent en ballerines et tenues de danse... Puis en 1967 elle implante le berceau de sa fabrication à St Médard d'Excideuil, en Dordogne, toujours aujourd’hui le lieu de confection des pointes et les ballerines.

L’incursion de Repetto dans la mode doit beaucoup aussi à Brigitte Bardot qui a un port de tête et une formation de danseuse classique et a l’habitude de détourner ses demies pointes en les portants en pleine rue l’été à ST Tropez, et Rose lui dédie une paire de ballerine faite pour l’extérieur. Rose créera aussi les zizi pour sa belle fille Zizi Jeanmaire, et Jane Birkin les achètera à Gainsbourg qui ne les quittera plus.

Mais l’influence de la danse classique dans l’univers de la mode a infusé profondément les créations depuis toujours, la ballerine étant un idéal de féminité universel. Tutus, justaucorps, collants, caches cœurs, guêtres.

La Maison Repetto c’est avant tout LA référence de l’équipement des ballets, dont elle fourni les plus prestigieux en tenues immuables, du petits rats au corps de ballet.

Composition : 50 % Coton et 50 % Acrylique 

Laver avec des couleurs similaires. Ne pas repasser. 

GUIDE DES TAILLES REPETTO

Taille enfants-jeune fille 

Repetto ans 4 6 8 10 12 14 16 18 20
Allemagne   104 116 128 140 152 158 164 170 172
Stature cm 104 116 128 140 152 158 164 170 172
Tour de poitrine cm 56 61 66 70 74 78 82 86 90
Tour de taille cm 53 55 57 59 61 65 68 70 72
Tour bassin cm 60 64 68 72 76 80 84 88 92
Longueur entrejambe cm 46 53 60 65 70 73 75 77 79

 

Taille femmes

Repetto XS S M L XL
France 36 38 40 42 44
Angleterre 8 10 12 14 16
Allemagne 34 36 38 40 42
Stature cm 162 166 170 174 178
Tour de poitrine cm 82 86 90 94 98
Tour taille cm 62 65 69 73 77
Tour bassin cm 86 90 94 98 103
Longueur entrejambe cm 74 76 78 80 82

Côté culte

Du ballet au style. 

La culture de la danse classique fait partie des patrimoines français incontournables - pour preuve l’emploi international du vocabulaire français : plié, pas de chat, coupé, et tant d’autres. Cette forte identité culturelle se diffuse de la scène à la rue, à la mode, faisant du vêtement de danse un incontournable du vestiaire intemporel. Justaucorps, guêtres, tutus, demi-pointes, chez deTOUJOURS on aime les codes du ballet que l’on détourne à la ville, et le cache-cœur manquait à notre sélection. 

La danse draine avec elle une culture et un savoir-faire, une transmission de la prouesse, physique et artistique, jusqu’à l’abnégation. Cette transmission est aussi dans la perpétuation de vêtements au catalogue permanent.

« Toujours ôter, toujours dépouiller. Ne jamais ajouter… Il n’y a d’autre beauté que la liberté des corps ». Gabrielle Chanel, passionnée de ballet, libère le corps des danseurs, délaisse les costumes imposants pour des vêtements laissant toute la place au mouvement fluide, à la chorégraphie allégée. Les danseurs adoptent des maillots de bain, des tenues de tennis ou de golf. Comme le pense Isadora Duncan : « La danseuse de l’avenir sera celle dont le corps et l’âme ont grandi si harmonieusement ensemble que le langage naturel de l’âme sera devenu le mouvement du corps » 

De la répétition à la scène, les danseurs privilégient le confort et la technicité, pour laisser ce mouvement du corps exister. Le cache-coeur est l’un des éléments essentiels de ce nouvel uniforme. Aussi joliment appelé « Chauffe-coeur », il garde la danseuse protégée du froid. Sa matière légère et souple est techniquement pensée pour suivre la fluidité du mouvement, tout en réchauffant celle qui le porte. Les ballerines l’adoptent, des ballets de Maurice Béjart, Pina Bausch, à ceux de Rudolf Noureev, et les couturiers le détournent.

Chez deTOUJOURS, votre cache-coeur est l’équipement d’échauffement de danse de la maison Repetto, où la mère de Roland Petit avait développé avec les danseurs du ballet une ligne conçue par et pour eux, toujours suivie aujourd’hui. Pourquoi aller plus loin que chez le fournisseur emblématique du vestiaire de la danse classique française, madeleine de Proust de tous les ex-petits rats de l’Opéra ?

 A porter pour son usage premier sur le parquet des cours de danse, d’une fête bien sonorisée ou au coin du feu. Pas mal non plus pour descendre à la plage avec son panier, en bloomer vichy.

de Chanel, Dior aux défilés de Alexander Mc Queen. 

        

Un savoir-faire culturel français.

Sous le règne de Louis XIV se dessine l’essor du ballet français en tant qu’art. 

Passionné de danse, il crée l’Académie royale de Danse en 1661, puis l’Académie royale de Musique en 1669 - aujourd’hui plus connu en tant que Ballet de l’Opéra national de Paris. Cette institutionnalisation structure la chorégraphie même du ballet et ses cinq positions, comme nous les connaissons encore aujourd’hui. 

Ce modèle historique perdure encore aujourd’hui mais fut, néanmoins, le réceptacle d’autres influences. Au XIXème siècle et début du XXème, le ballet classique français s’internationalise avec l’influence, notamment, des ballets russes.

1917 et sa révolution russe accélère la fuite de certains politiques, intellectuels, artistes russes vers d’autres capitales du monde : New York, Londres ou Paris. La danse classique russe, alors perçue comme un art des tsars et donc peu admise par le nouveau régime soviétique, devient une source inépuisable d’inspiration et de réinvention pour les danseurs occidentaux essoufflés et un public las des mêmes opéras. Loin de la censure, les compagnies du Kirov, du Théâtre Bolchoï ou encore du Théâtre Mariinsky, sont admirées et demandées. Elles deviennent des modèles de cette nouvelle façon de danser, hydride, à la croisée des cultures. 

A Paris, Serge Diaghilev, impresario russe, insuffle un vent de légèreté dans la programmation qu’il propose : la danse doit être un art total. Il mêle danse, mode, peinture, théâtre, poésie, musique. Gabrielle Chanel est instantanément séduite. Liée d’amitié avec Diaghilev, elle se passionne pour la danse, réalisant les costumes du ballet Le Train Bleu, réalisé par Jean Cocteau, en 1924, ou finançant le Sacre du Printemps.