• Le pantalon largeot de compagnon
  • Le pantalon largeot de compagnon

Le pantalon largeot de compagnon

Le pantalon de charpentier Largeot en velours côtelé, dans son patron original 

  • Genre : Unisexe 
  • Matière : Velours de coton 100% 
  • Couleur : Noir 
  • Ce pantalon demi-ballon est en velours épais à grosses côtes 100% coton, aussi appelé largeot velours 
  • Sa coupe évasée au niveau des cuisses et des genoux vous assure confort et liberté de mouvement
  • L'entrejambe est de 72 cm 
  • Poids : 500g 
132,00 €
Taille
Quantité
Disponible

Lafont

LAFONT fait partie de l’histoire du vêtement de métier. Ce fabricant encore leader sur ce créneau de nos jours, est LA référence depuis 1896.

Parti des vêtements de charpentiers, ou de tailleurs de pierres des compagnons du tour de France, il a fourni l’explosion de l’industrialisation du XIXe, jusqu’en Angleterre, et garde la paternité incontestée de l’authentique bleu de travail.

Détourné très tôt par les aristocrates taillants leurs rosiers, les freaks new yorkais branchés des années 70, Sophie Marceau en salopette Lafont dans "La Boum", ou comme Coluche sur scène, LAFONT est l’heureux détenteur de patrons de coupes indémodables.

LAFONT

  • Velours 100% coton
  • Tissu 440 g/m2
  • Forme demi-ballon
  • Fermeture à boutons et crochet métal 
  • Ceinture 6 passants larges 
  • Intérieur bas de jambe renforcé par un biais en cuir 
  • 2 poches en biais sur le devant 

LAFONT

  • Velours 100% coton
  • lavage à 40°
  • Javel interdite
  • repassage à 110 degrés
  • nettoyage à sec autorisé
  • séchage en machine interdit

GUIDE DES TAILLES LAFONT

Pantalons, Cottes à bretelles (salopettes), Vestes

Taille  Point Lafont  Taille universelleTour de poitrine (cm)Tour de taille (cm)Tour de bassin (cm)
36 0 XS 81-84 69-72 85-88
38 0 XS 85-88 73-76 89-92
40 1 S 89-92 77-80 93-96
42 1 S 93-96 81-84 97-100
44 2 M 97-100 85-88 101-104
46 2 M 101-104 89-92 105-108
48 3 L 105-108 93-96 109-112
50 3 L 109-112 97-100 113-116
52 4 XL 113-116 101-104 117-120
54 4 XL 117-120 105-108 121-124
56 5 XXL 121-124 109-112 125-128
58 5 XXL 125-128 113-116 129-132
60 6 XXXL 129-132 117-120 133-136
62 6 XXXL 133-136 121-124 137-140

Côté culte


Le pantalon Largeot est un pantalon de charpentier fait pour grimper dans la toiture, dont la veste en velours le Coltin avec son col chevalière, est le complément de « l’uniforme » codé des compagnons du devoir. Sa longue tradition puise sa source dans la construction des cathédrales et la transmission des savoir-faire, de la noblesse de l’art des artisans du bois et de la structure.

Adolphe Lafont est le premier à le fabriquer en série à la fin du XIXe siècle à Lyon, et continue de le fabriquer dans ses usines françaises.

Ce pantalon est un monument qui hérite le code couleur des compagnons,  le noir pour les charpentiers- couvreurs le beige pour les tailleurs de pierre.


Praticité et robustesse ont dominé le dessin de ce vêtement : Très évasé sur la cuisse  pour pouvoir se baisser facilement, et encore plus sur le mollet, et rétréci à la cheville (en forme de « demi-ballon ») pour ne pas donner prise à un accrochage du tissu en grimpant dans la toiture. Il est en velours à grosses côtes « câbles » qui le rendent très résistant.
La poche passepoilée de la cuisse droite abrite le mètre pliant, le crayon jaune et la jauge. Au-dessus, la poche à gousset accueille la craie à tracer ou la gousse d’ail pour soulager des piqûres d’insectes.

Sa forme incroyable, que l'on retrouve dans plusieurs cultures pour le même usage (au Japon par exemple), donne une allure qui embrasse les reins avec une taille haute, de l'ampleur dans les jambes pour le mouvement et un re-serrage aux chevilles pour ne pas s'accrocher lors de la descente. Pour les générations de jeunes compagnons sur le Tour de France, le vêtement est revêtu et a valeur d’emblème. Il est alors costume de cérémonie souvent porté avec la canne, et l’écharpe corporative. Il marque donc l’appartenance.  Ce vêtement ne devait pas être lavé mais battu et brossé. Le modèle présenté n'est pas une réédition mais véritablement adapté pour l'usage contemporain, aux évolutions actuelles de l'ouvrier sur le toit, sans plus d'emplacement pour les bretelles moins portées. Outre le pantalon, le charpentier endosse le« coltin », ou veste à col chevalière, et parfois un gilet.