Sugar

L'héritage du débardeur de docker.

La famille fondatrice de SUGAR, famille de tailleurs et de maroquiniers, en découvre par hasard un stock à la fin des années 70’s sur une vente et le rachète. L’idée géniale pour valoriser ce patrimoine, c’est de teindre avec passion et artisanalement une partie de ce stock aux couleurs de la mode pour qu’il soit adopté par les femmes. SUGAR a ensuite l'opportunité de racheter in extremis les métiers à tisser en perdition, mais encore parfait état, pour produire eux-mêmes ce tube magique dont on fait les débardeurs de dockers, avec ce maillage côtelé si particulier qui donne une élasticité à du 100% coton : une souplesse qui revient indéfiniment.

SUGAR

Maille Richelieu, fabriquée sur les métiers à tisser du début du siècle dernier.
Matières nobles et naturelles, modèles uniques et intemporels aux couleurs inédites. 

SUGAR

100% coton, tissé et teint à Marseille.
Lavage en eau tiède séparément, 30°.

SUGAR

Existent en 2 Tailles : taille 1 (36-38), taille 2 (38-40).

Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

La culotte Sugar

55,00 €

La culotte "culte" de chez Sugar en maille Richelieu 100% coton. 

1980 : Sugar invente le dessous sexy-boyish. Succès mondial pour un nouveau naturel confortable dans ces années très glam et paillettes. Avec les authentiques métiers à tisser des traditionnels débardeurs des dockers Marseillais, ils perpétuent cette maille Richelieu, dans leur patron d'origine, et coupe une culotte irrésistible dont DE TOUJOURS a l'exclusivité de la réédition. 

Matières nobles et naturelles, modèles uniques et intemporels aux couleurs inédites.

  • Taille : Ces culottes sont disponibles en 2 tailles, 1 (36-38) et 2 (38-40).
  • Coloris : Blanc, Gris, Bleu, Rose.

  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte


Les débardeurs des dockers, selon leur tissage d’origine, sont fabriqués sur les machines des derniers fournisseurs de ce maillot de corps qui équipaient les hommes du port de Marseille.

Littéralement, "le débardeur" est l'ouvrier portuaire qui procède au débardage (ou débarde), c'est-à-dire qui décharge à quai toutes sortes de marchandises. Le terme est attribué au maillot de corps apparu au XIX°, qu’il porte pour ce travail de force .
 

La famille fondatrice de SUGAR, famille de tailleurs et de maroquiniers, en découvre par hasard un stock à la fin des années 70’s sur une vente et le rachète.  L’idée géniale de SUGAR pour valoriser ce patrimoine, c’est de teindre avec passion et artisanalement certains débardeurs aux couleurs de la mode, kaki, bleu et rose pastel, pour qu’ils soient adoptés par les femmes.

A St Tropez ses couleurs passées et sa coupe moulante font mouche et le petit débardeur SUGAR commence à tourner au phénomène.
Succès immédiat. SUGAR décolle et la presse suit en jouant de ce côté « boyish » de ces maillots de corps minimalistes, sexy et confortables. SUGAR a la chance que les métiers à tisser abandonnés soient encore en parfait état et les rachète in extremis avant perdition pour produire eux-mêmes ce tube magique dont on fait les débardeurs de dockers, avec ce maillage côtelé si particulier qui donne une élasticité à du 100% coton : une souplesse qui revient indéfiniment.

SUGAR est ainsi le premier à faire entrer dans le marché le prêt-à-porter ce tricot de corps initialement caché, avant de devenir un classique du vêtement avec l'évolution de la mode. L’art de la teinture continu à être exploré par ces maîtres de la couleur que sont devenus les membres de la famille qui s’occupent eux même de l’opération dans le 12° arrondissement de Marseille. Toute la chaine de fabrication est d’ailleurs intégrée, du tissage à la coupe, de la teinture à la vente en boutique. 

France, Suisse, Royaume Uni  ou Etats-Unis, le débardeur de docker de SUGAR fait son chemin. Les années 80’s ont soif de cette nouvelle attitude et le maillot de corps des rudes hommes de port grimpe les échelons, portés jusque dans les magazines, sous l’œil des plus grands photographes et des tops model alors à leur apogée.
La marque crée une culotte dans cette même côte de coton, avec  – supplément charmant - un petit cordon à la taille : continuité du style enfantin que donne aux femmes le marcel masculin. Succès encore une fois.

Une surprise qui confirme alors, qu’il reste une place au confort et au naturel dans ces années très glam et paillettes.
Encore aujourd’hui SUGAR tisse ce maillot ancestral sur les vieilles machines d’origine qu’il entretien avec dévotion. La marque continue de pratiquer la teinture comme l'art passionnant de la couleur, dont ils conservent précieusement toutes les nuances dans leur petit musée personnel.