Justaucorps manche trois quart  noir
  • Justaucorps manche trois quart  noir
  • Justaucorps manche trois quart  noir
  • Justaucorps manche trois quart  noir
  • Body manche longue noir
  • Justaucorps manche trois quart  noir

Justaucorps de ballet manche trois quarts

Justaucorps de danse classique à manches 3/4 et dos nu. 

Par mesure d’hygiène, les justaucorps doivent être retournés en parfait état, non portés et non lavés. Nous vous prions de bien vouloir les essayer par dessus vos sous-vêtements personnels. Dans le cas contraire, nous nous retrouverons dans l’impossibilité de rembourser votre article.

Consultez le guide des tailles 

 

62,00 €
Couleurs
Taille
Quantité
Disponible

Repetto

Rose Repetto est la maman de Roland Petit, à deux pas de l’Opéra National de Paris elle ouvre son atelier de chausson de danse en 1947. En 1959, sa première boutique au 22 rue de la Paix devient le repère des plus grandes étoiles du monde : Béjart, Noureev, Barychnikov, Carolyn Carlson, le Kirov aux Folies Bergères, tous s’y fournissent en ballerines et tenues de danse... Puis en 1967 elle implante le berceau de sa fabrication à St Médard d'Excideuil, en Dordogne, toujours aujourd’hui le lieu de confection des pointes et les ballerines.

L’incursion de Repetto dans la mode doit beaucoup aussi à Brigitte Bardot qui a un port de tête et une formation de danseuse classique et a l’habitude de détourner ses demies pointes en les portants en pleine rue l’été à ST Tropez, et Rose lui dédie une paire de ballerine faite pour l’extérieur. Rose créera aussi les zizi pour sa belle fille Zizi Jeanmaire, et Jane Birkin les achètera à Gainsbourg qui ne les quittera plus.

Mais l’influence de la danse classique dans l’univers de la mode a infusé profondément les créations depuis toujours, la ballerine étant un idéal de féminité universel. Tutus, justaucorps, collants, caches cœurs, guêtres.

La Maison Repetto c’est avant tout LA référence de l’équipement des ballets, dont elle fourni les plus prestigieux en tenues immuables, du petits rats au corps de ballet.

REPETTO

Modèle spécifique des danseuses souhaitant souligner l’esthétique de leur dos, grâce à un large décolleté arrondi. Les manches ¾ soulignent parfaitement le travail des ports de bras. La fronce ajustable à l’aide d’un petit ruban intérieur en satin allie féminité et confort

REPETTO

Laver avec couleurs similaires sur l'envers. Ne pas repasser.

REPETTO

Taille enfants-jeune fille 

Repetto ans 4 6 8 10 12 14 16 18 20
Allemagne   104 116 128 140 152 158 164 170 172
Stature cm 104 116 128 140 152 158 164 170 172
Tour de poitrine cm 56 61 66 70 74 78 82 86 90
Tour de taille cm 53 55 57 59 61 65 68 70 72
Tour bassin cm 60 64 68 72 76 80 84 88 92
Longueur entrejambe cm 46 53 60 65 70 73 75 77 79

 

Taille femmes

Repetto XS S M L XL
France 36 38 40 42 44
Angleterre 8 10 12 14 16
Allemagne 34 36 38 40 42
Stature cm 162 166 170 174 178
Tour de poitrine cm 82 86 90 94 98
Tour taille cm 62 65 69 73 77
Tour bassin cm 86 90 94 98 103
Longueur entrejambe cm 74 76 78 80 82

Côté culte

 Le justaucorps à manche longue a le dos nu, avec une échancrure verso qui fait contraste à son recto. Le cou est très dégagé néanmoins et son lycra moule les bras pour accompagner le mouvement.

En body au printemps hors des parquets de danse, il semble sortir de Grease dans un jean, ou de Fame dans un mini short, de l’été meurtrier sur un jupon à froufrou vintage un peu cagole ou de la cuisse de Jupiter sous une veste chic : en un mot, le justaucorps de danse classique à manches longues a l’échancrure qu’il vous faut.

Rappel :  Ce vêtement est conçu pour danser, bouger, virevolter… Il va durer, même avec votre vie… athlétique, ce n’est pas un body conçu pour la mode, mais pour un corps poussé à l’extrême par la répétition

L’alpha et l’oméga du body à manche longue, on le trouve parfois quand un créateur se repenche sur son cas, mais en permanence chez Repetto collection ballet classique, disponible chez De Toujours de manière durable.

Il y a bien longtemps que les petits rats des villes rêvent de grands soirs à l’opéra en jouant la carte du justaucorps hors des parquets des salles de danse. On en oublierait presque qu’il est l’ancêtre du « body ».

Qui se souvient aussi que c’est un célèbre acrobate toulousain, le trapéziste Jules Léotard qui l’inventa au milieu du XIX° siècle ? Conçu pour être une seconde peau, il crée ce maillot pour qu’il n’entrave pas ses mouvements hautement périlleux. Vedette en son temps, sa création traverse l’atlantique où le cabaret fait fureur.

 La danse qui a les mêmes exigences en fera son uniforme, partagé par tous les corps de ballet et dès lors, il n’aura de cesse d’être un succès.

C’est Bettie Page la première qui l’érotise dans les années 50’s, lui faisant une place hors de tout contexte sportif (sport en chambre excepté ;), et dans son sillage les Bunny girls du  Playboy de Hugh Hefner –marqué par Bettie Page- finiront d’écrire sa légende, pompons et oreilles de lapins en plus.

 20 à 30 ans plus tard c’est Kari-Ann Muller en body à frou-frous sur la pochette du premier album de Roxy Music qui impose son style, qui sera celui des années 80.

 On revient à sa source avec Jennifer Beals dans Flashdance ou en pleine folie « aérobic » avec son égérie Jane fonda, qui donnent le ton pour le grand public. On sort alors volontiers avec un body à la ville, en jean, sous un tailleur chic, ou en hiver sous sa fourrure.

 Son charme initial (perdu parfois sous les couches successives de customisation des tendances du moment) reste intact, dans les modèles de la maison Repetto destinés au corps de ballet.

 Votre justaucorps de danse classique est utile, et sexy, il gomme vos petits défauts, a le bon goût de rendre votre ventre plus plat et de mettre votre décolleté en avant sans excès, tout en révélant la délicatesse ou la tonicité de vos attaches !