Perry uniform

Manufacturer of schools & clubs uniforms.

Les confectionneurs et tailleurs anglais sont les seuls à produire le modèle authentique du blazer, Perry Uniform basée à Leeds est l’un des spécialistes qui équipe les écoles anglaises exigeant l’uniforme, les équipes sportives et les clubs de gentlemen.

Perry peut être fier de ses 65 ans d’histoire de fabrication de produits de qualité qui font parti du patrimoine anglais.

La maison est réputée pour son expertise et ses compétences unique dans le savoir faire typiquement anglais de la couture & de la coupe, qui respecte une tradition britannique établie de longue date.

Attaché à l'importance des méthodes traditionnelles et attentif au détail, ses tissus proviennent d'une variété de fils tous choisis pour leur durabilité. Votre blazer personnel est ancré dans la tradition anglaise avec un fil tissé dans le Yorkshire Dales et fabriqué à Leeds.

Perry Uniform, ne travaille pas avec des tissus synthétiques, mais avec des fils qui sont d'origine naturelle comme la laine et le coton, la qualité du tissu est exceptionnelle pour son prix.

Le Blazer chez detoujours est donc un vrai blazer originel grâce à eux.

PERRY UNIFORM

Veste fabriquée en Angleterre.

PERRY UNIFORM

100% Laine.

PERRY UNIFORM

Taille du 36 au 46.

Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

Le Blazer de Club Anglais

380,00 €

Le blazer de collège et de club anglais, taillé dans un superbe tissu 100% laine.  
Cette veste croisée bleu foncée, ornée de boutons-écussons métalliques, est à l'origine une veste de club sportif d'université anglaise ( aviron )

.

  • Unisexe.
  • Coloris Unique : Navy foncé.
  • Taille : du 36 au 46. Voir le guide des tailles pour plus de détails.

  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte

Le « blazer » fait partie du décor des collèges, et universités britanniques et plus particulièrement de leur tradition sportive dans l’éducation de la gentry. Cette veste est l’apanage de leurs clubs de cricket ou d’aviron depuis la fin du XIX, et va être au sommet de sa popularité dans les années 30.

Est ce pour leurs rayures aux couleurs du club de cricket, ou pour le rouge flamboyant du club d’aviron du St John Collège de Cambridge (fondé en 1925), que l’on surnomma cette veste de sport le « blazer » (du verbe-adjectif qui signifie flamboyer-éclatant) 

En tout cas son élégance sportive adoptée par tous les clubs de sports anglais de renom va faire sa réputation hors du monde sportif comme une alternative au costume, donnant la possibilité de porter une veste bien coupée mais séparée de l’uniforme à laquelle elle appartient, sur une tenue décontractée.  Aviron, cricket, golf, tennis, le blazer se multiplie dans la vie des clubs de sports ou de gentlemen, et devient l’emblème de chaque école ou université en intégrant leur uniforme.

Porté dépareillé hors des murs de leurs écoles au début du XXème siècle comme un élément du « cool » par ces jeunes diplômés britanniques qui lancent l’allure sport chic, le blazer  est la signature d'un style qui n’existait pas avant eux. Il connaît alors un succès mode phénoménal, dans un monde où seul le costume existe pour l’homme.

Les riches américains l’adoptent massivement dans les années 20, pour ne plus le lâcher jusqu’ à la fin du siècle en en faisant un vêtement très formel. Ils l’ont peut être trop aimé, jusqu’à l’écœurement, jusqu'à en faire oublier que son élégance est avant tout décontractée.

Conçu pour être personnalisé, selon son grade au sein du club ou de l’école, le blazer continu d’être une veste très marquée par son propriétaire, blason personnel, mais aussi des boutons faits pour être changés à son goût  (un véritable marché du bouton existe pour les esthètes du blazer).

On croit souvent que le blazer original est celui de la Royal Navy, alors que ce dernier ne fait que suivre celui déjà porté par les étudiants venus de leurs clubs d’aviron et de cricket, après que la reine Victoria décide le changement d’uniforme de sa marine au milieu du XXème siècle. Gieves &Hawkes sur Savile Raw reste une référence (militaire) historique du blazer très haut de gamme, mais il y a bien longtemps qu’il n’équipe plus collèges et clubs et que l’on ne trouve plus ni les rayures, ni les bordures flamboyantes qui ont fait la réputation et  le nom de cette veste dans son magnifique catalogue.

Il serait une erreur aussi, de le considérer comme une veste habillée, ou au contraire à porter tous les jours : non cette veste c’est la veste du sport, des vertes pelouses et de la grande bleue. Elle se porte avec une paire de derby en veau velours, ou plus contemporain, avec une paire de vans, de baskets, d’espadrilles, de bateaux… mais en tout cas en vacances ou en weekend end.

Pour l’assortir donc, casser son style formel (c’est son premier usage, redonner du formel à l’informel) : un pantalon blanc, ou en hiver une flanelle grise pour les hommes très élégants, un chino totalement à bout de souffle pour les autres qui tiennent à leur look relax.

Sinon en mode urbain, c'est à la série  de science fiction "The  Prisonnier" que l'on pense. Patrick Mac Gohann le porte là avec l'élégance 60’s du swinging London, qui s'habille futuriste avec des pièces de traditions mixées. Les mods l'adoptent à l'époque comme un incontournable de leur panoplie "posh", finissant ainsi l'allure longiligne, que leurs "stat press" et leurs boots pointues leurs donnent.

Chez les filles, une fois l’âge passé de la preppy en mini jupe-tennis, blanche et plissée, il est parfait sur tous les grands pantalons clairs, les jupes aux genoux, les robes en liberty et saura donner une touche de sobriété à une tenue courte ou échancrée qui déconcentre les autres. Avec une nuisette dessus-dessous aussi, il sera utile pour cacher ce qui ne sera montrable que sur un dance-floor qu'une heure après. Il se dit qu’Andy Warhol fut l'un des premiers à oser le porter avec un jean, à la période du studio 54. Toute une bande dans son sillage va adopter durablement ce nouveau casual chic …

Ralph Lauren et Tommy Holliger en ont fait un de leurs classiques, et la haute couture qui connait ses sources sûres l'intègre régulièrement : Chanel, en adepte du liseré blanc ne l'oublie pas.

Pour respecter la culture du Club, De Toujours l'a fait réaliser par un véritable confectionneur anglais de blazers, qui équipe les écoles et les clubs encore aujourd’hui. Un authentique blazer dans les règles de l’art, avec bords gansés et doublure rouge, des poches extérieures et intérieures, dont une zippée (pour garder deux trois choses en sécurité l’or d’un saut périlleux impromptu).

Perry Uniform équipe de nos jours les collèges anglais aux couleurs de leur histoire et reste le partenaire privilégié des Clubs (sportifs et privés) dont la culture anglo-saxonne est le chantre mondial.

Pour aller à la source du chic-premier du blazer de sport, suivez detoujours.