Lafont

LAFONT fait partie de l’histoire du vêtement de métier. Ce fabricant encore leader sur ce créneau de nos jours, est LA référence depuis 1896.

Parti des vêtements de charpentiers, ou de tailleurs de pierres des compagnons du tour de France, il a fourni l’explosion de l’industrialisation du XIXe, jusqu’en Angleterre, et garde la paternité incontestée de l’authentique bleu de travail.

Détourné très tôt par les aristocrates taillants leurs rosiers, les freaks new yorkais branchés des années 70, Sophie Marceau en salopette Lafont dans "La Boum", ou comme Coluche sur scène, LAFONT est l’heureux détenteur de patrons de coupes indémodables.

LAFONT

Col transformable. Fermeture à glissière bord à bord. Manches montées.
Ceinture élastiquée dos.
2 poches poitrine zippées. 2 poches basses. 1 poche mètre. 1 poche revolver

 

LAFONT

100% coton 300g, Tissage croisé. Se lave à 95° en machine.
En France, le vêtement de travail s'est développé à la fin du XVIIe siècle en réponse à l'évolution de l'industrie.
Les vêtements étaient alors constitués de tissus en coton tissé de manières différentes tel que le velours, le satin et la moleskine.

LAFONT

36 à 60 entrejambe : 80cm.

Le fabricant
Détail de fabrication
Matière et entretien
Guide des tailles

La combinaison de mécano

80,00 €

La combinaison de pompiste, d’aviateur ou de mécano : éternellement sexy.

  • Genre : unisexe.
  • Matière : croisé 100% coton 300g.
  • Conseil de taille : taille 0 = 38/40, taille 1 = 40/42, taille 2 = 42/44, taille 3 = 44/46. Sur les photos notre modèle mesure 1m75 et porte une taille 1(40/42).


  • Retirer ce produit de mes favoris
  • Ajouter ce produit à mes favoris

Le côté culte

On imagine déjà le mécano en blanc immaculé sous l’Aston Martin, à un stand de course, ou le valeureux aviateur vérifiant ses hélices…

Détournée par les femmes depuis les années 70, la combinaison de mécano a été à son apogée au début des années 80, et ré inventée des milliers de fois par les grands de la mode.

On en revient cependant toujours au patron d’origine, l’authentique combinaison Lafont.

Certes, la combinaison est couvrante, mais elle se porte retroussée au bas du pantalon pour dévoiler les chevilles et bien sûr ne pas oublier les manches histoire de couvrir vos poignets de larges bracelets.

Cette combinaison se ferme par une fermeture éclair. Un détail qui vous permettra d'ouvrir le décolleté à votre guise. Avec un débardeur tout en finesse, ouvrez généreusement la combi, ou ne portez rien du tout, et dévoilez ce que vous voulez à hauteur de fermeture !


 Halte aux idées reçues, la combinaison peut aller à tout le monde ! Il suffit de sélectionner celle qui met notre corps et nos formes en valeurs. Si vous êtes plutôt fine, choisissez une combinaison un peu ample. Voire une taille trop grande, pour jouer des volumes et du côté décalé. La forme " boyish " mettra en valeur votre finesse. Si vous êtes plus gironde, choisissez la plutôt ajustée, et marquez la taille avec une ceinture large qui souligne les formes. Poitrine et fesses seront ainsi mises en valeur !

 Son coton increvable va évoluer au cours des lavages, et la matière va devenir de plus en plus fluide et souple.

La combi de pompiste, est un incontournable de la mode, mais au-delà même de la mode, c’est un archétype du sexy. C’est une pièce suffisamment forte pour se suffire à elle même : vous l’enfilez, vous partez. L’accessoire fait le reste : Gros bracelets, talons, talons, talons, ceinture (pas systématiquement).

 Pour les hommes, soit pour un trip " Orange mécanique ", ou pour simplement sa coupe parfaite.